Cap75.fr » Administratif et professionnel » Impôt fortune immobilière : que faut-il savoir ?

Impôt fortune immobilière : que faut-il savoir ?

Remplaçant l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) depuis début 2018, l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) est destiné aux gens qui possèdent un patrimoine immobilier assez important. Il reprend le même barème que l’ISF, il est ainsi calculé par tranches et cela à partir d’un seuil minimum pour savoir si l’on est imposable ou pas. Le but de cet impôt est de mieux distribuer les richesses et cela en taxant les riches (ceux qui ont un grand patrimoine). Ceci pousse aussi les gens à investir sur des entreprises plutôt que sur de l’immobilier.

Qu’est qu’il faut retenir de l’Impôt sur la fortune immobilière (IFI) ?

Les personnes imposables, sont celles qui possèdent un patrimoine dont la valeur est supérieure à 1.3 millions d’euros.

Durant le calcul de la valeur de son patrimoine on prend en compte : tous les biens immobiliers qu’on possède, les divers placements immobiliers ainsi que les parts qu’on a dans des sociétés foncières qui sont cotées en bourse. Dans le cas où l’on a des dettes, le montant de celles-ci seront déduite de la valeur brute du patrimoine pour obtenir ainsi la valeur nette.

Les dettes pouvant être déduites sont celles qui sont relatives aux dépenses effectuées dans un projet immobilier et cela prend en compte la rénovation, l’entretien, la construction …etc.

Cet impôt arrange les personnes qui devaient déjà payer l’ISF étant donné que seul leur patrimoine est imposable et non pas toute leurs fortunes comme par le passé.

Comment calculer l’Impôt sur la fortune immobilière ?

L’Impôt sur la fortune immobilière se calcul grâce à un barème qui a été calqué sur celui qu’on utilisait pour calculer l’ISF. Ce barème est progressif, ce qui signifie que le taux d’imposition est proportionnel à la taille du patrimoine. Ce barème a plusieurs tranches qu’on présente comme suit :

  • Pas d’impôt sur la fortune immobilière si vous avez un patrimoine dont la valeur est inférieure à 800 000 euros
  • Taux d’imposition de 0.50%, si vous avez un patrimoine dont la valeur est supérieure à 800 000 euros et inférieur à 1 300 000 euros.
  • Taux d’imposition de 0.70%, si vous avez un patrimoine dont la valeur est supérieure à 1 300 000 euros et inférieure à 2 570 000 euros.
  • Taux d’imposition de 1.00%, si vous avez un patrimoine dont la valeur est supérieure à 2 570 000 euros et inférieure à 5 000 000 euros.
  • Taux d’imposition de 1.25%, si vous avez un patrimoine dont la valeur est supérieure à 5 000 000 euros et inférieure à 10 000 000 euros.
  • Taux d’imposition de 1.50%, si vous avez un patrimoine dont la valeur est supérieure à 10 000 000 euros.

Dans la même catégorie :