Cap75.fr » Administratif et professionnel » Changement : est-ce une bonne ou une mauvaise chose ?

Changement : est-ce une bonne ou une mauvaise chose ?

Chaque personne interprète le changement différemment. Certains ont des prédispositions naturelles d’adaptation à tous les changements, à toutes les situations, quand d’autres y résistent et y sont réticentes étant attachées à leurs vieilles habitudes, au confort de leur routine. Ils y voient donc une sorte de menace ou de destruction de leur identité profonde. Mais le changement n’est pas toujours un choix, il est souvent inévitable et s’impose de lui-même.

Le changement est-il bon ou mauvais ?

Dans l’absolu, rien n’est bon ou mauvais. Les choses arrivent naturellement, changent inexorablement. Elles se produisent, voilà tout. Sans l’esprit humain, les changements qui se produisent n’ont pas de valeur axiologique ou sentimentale. C’est nous qui leur conférons des valeurs et des jugements pour qu’elles deviennent bonnes ou mauvaises. Cette attitude est donc foncièrement subjective et partiale étant donné que ce qui est considéré comme bon par certains individus est interprété comme mauvais par d’autres et vice versa.

Par exemple, la vie est terrible à partir du moment où vous la considérez comme telle et, quels que soient les événements qui surviennent cela ne changera rien pour vous. Or, elle peut aussi être belle du moment que vous la considérez ainsi. Votre esprit sélectif portera son attention sur tout ce qu’il y a de beau, de bon, de mélioratif et de positif et vous serez également persuadé de ce postulat.

Le changement d’emploi : bon ou mauvais ?

Prenons un exemple concret de changement. Il semble loin le temps où les gens n’avaient qu’un seul travail durant toute leur existence. En effet, de plus en plus de gens, de nos jours, sont amenés à changer d’emploi pour des raisons multiples. Est-ce une bonne ou une mauvaise chose ? Voici quelques avantages et inconvénients :

  • Acquérir des compétences pointues : en quittant un travail pour un autre, on y postule avec des connaissances et compétences déjà acquises et étant ciblées, ces dernières faciliteront un éventuel autre travail, plus qualifié.
  • Diversification d’expérience : si le changement de travail est stratégique, en occupant à chaque fois une spécialité bien précise, on acquiert davantage d’expérience et on prétendra à un futur poste avec une expérience et une polyvalence non négligeables.
  • Un salaire inchangé : c’est en persistant au sein d’une entreprise qu’on augmente avec le temps et l’expérience son salaire. Ce dernier, en revanche, peut stagner si on saute d’une entreprise à une autre.
  • La stabilité mise en cause : en changeant fréquemment de société ou d’entreprise, les futurs employeurs hésiteront à embaucher l’employé changeant, le jugeant comme un employé éphémère et qui n’aspire pas à la stabilité professionnelle.

En conséquence, le changement d’emploi n’est en soi ni bon ni mauvais par nature, c’est simplement les raisons, les stratégies, les causes et les objectifs qui sous-tendent nos perceptions qui nous font pencher de l’un ou de l’autre côté.

Dans la même catégorie :